AROMAPHYZEN

Karine ROBIN

Contact : contact@aromaphyzen.com
Téléphone : 06 95 97 31 98

Massage de la personne âgée

Le massage de la personne âgée est lent et doux

Les personnes que nous considérons comme « âgées » sont nées dans les années trente à cinquante.
Leur éducation était très pudique. Toucher et être touché par un individu autre que le conjoint dépasse parfois leur entendement.
C’est pour cette raison qu’ils se désintéressent souvent du massage en général.

Toutefois une fois en confianceet après avoir pratiqué un 1er massage, l’envie de recommencer est fréquent.

Ce massage aide donc les personnes âgées à se ré-approprier leur corps et à avoir de nouveau confiance en elles.
Lors d’un massage, leur cerveau garde en mémoire toutes les parties oubliées de leur corps.
>> Leur équilibre s’améliore et redevient naturel.

La « présence » d’une autre personne qui leur procure bien-être et relaxation rassure les personnes âgées.
Cela enlèvera une partie de leur solitude parce que quand elles sont en confiance par rapport à la personne qui les masse, elle se vide complètement des problèmes liés à l’âge pour se détendre complètement.

Le fait de masser les mains, les épaules ou même les pieds constitue un geste tendre et apaisant

Allongé ou assis sur une chaise, le massage apporte un réconfort indéniable.

Chez vous ou à mon cabinet, dans une pièce tamisée avec une musique douce

Nous ciblerons ensemble vos besoins et vos attentes

>> Ce qui soulage le plus les personnes âgées c’est surtout la notion de contact, plus que le massage en lui-même

Les bienfaits

-Se réapproprier son corps

-Diminuer la solitude

-Régénère les tissus

-Améliore la mobilité articulaire

-Favorise la circulation sanguine et lymphatique

-Elimine les toxines

-Un outil de communication non-verbal

Les massages dans les structures d’accueil des personnes âgées

De plus en plus d’EHPAD et de maisons d’accueil spécialisées organisent des séances de massage pour leurs pensionnaires car cela permet un bien-être physique mais aussi psychologique dans un univers souvent très médicalisé.
Le personnel de ces structures est également formé à ces techniques de relaxation.

Le toucher thérapeutique (ou toucher relationnel)

Le toucher thérapeutique s’inscrit dans une logique de soins relationnels, mettant ainsi l’accent sur la pluralité des soins qui sont apportés aux personnes âgées en EHPAD.
Le toucher relationnel est une forme de communication non verbale, qui permet de communiquer autrement que par la parole.

>> Contrairement à la vue ou l'ouïe, le toucher est l’un des 5 sens le moins impacté par le vieillissement.

Chez la personne pudique, valide et seule, c’est souvent au moment de la grabatisation que l’on observe une demande de toucher thérapeutique.

Dans un endroit calme et rassurant pour la personne massée

Dans une salle Snoezelen

Le toucher thérapeutique permet de reconnaître la personne en tant que telle, en lui apportant de la douceur, de l’écoute, de la bienveillance et de la tendresse.

Le toucher thérapeutique et la maladie d’Alzheimer, ou troubles apparentés

Ecouter, tenir la main, accompagner la personne grâce au toucher thérapeutique permet de diminuer l’angoisse et de rassurer la personne.

Elle peut également rassurer et calmer une personne en « crise ».

Le toucher thérapeutique peut également se dérouler même si la personne n’est pas en crise. C’est alors un moment de détente, axé sur le bien-être de la personne.

>> Des gestes doux, calment, apaisent et soulagent.

Le toucher relationnel peut permettre de se réconcilier avec ce corps qui change et que l’on ne reconnaît plus forcément à cause de la maladie.

Le toucher thérapeutique et les soins palliatifs

En soins palliatifs, l’accompagnement est indispensable. La personne a besoin de se sentir entourée, de ne pas être seule.

Le toucher peut aider la personne à lâcher prise, à se confier sur ses peurs, ses angoisses ou encore ses émotions.

Peut être initié par un professionnel extérieur mais aussi par les équipes soignantes ainsi que la famille pour maintenir un lien avec la personne*.